Horaires

Lun Fermé
Mar 14h-18h30
Mer 9h-12h30 14h-18h30
Jeu 9h-12h30
Ven 14h-18h30
Sam 9h-12h30

Site mairie

Retour vers le site de la mairie
de Bourg Saint Maurice - Les Arcs :

site_mairie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La vie en mieux d'Anna Gavalda

 Editions Le dilettante - Parution en 2014 La vie en mieux

Anna Gavalda nous offre ici un recueil de 2 nouvelles : celle de Mathilde et celle de Yann. Ces deux êtres vont vivre un événement qui va bouleverser leur vie à jamais.

Commençons par Mathilde. Cette jeune femme habite à Paris. Elle est accessoirement étudiante en Histoire de l’Art pour bénéficier des réduc étudiant, et concrètement, elle bidouille des faux commentaires sur des sites Internet pour renflouer le compte en banque de son beau-frère. Et pour couronner le tout, elle cohabite avec des sœurs jumelles qui sont à l’opposé d’elle. Bref, on peut dire que la vie de Mathilde n’est pas des plus passionnantes. Mais il suffit d’un rien pour que tout change. Enfin un rien, dans le cas de Mathilde, c’est surtout une enveloppe avec 10 000 euros à l’intérieur qui va tout changer…mais je ne peux pas vous en dire plus.

Puis vient l’histoire de Yann. Yann est « diplômé d’une école de design et il est comment dire…démonstrateur de petits robots coréens réservés à l’usage domestique, ludique et ménager des classes moyennes ludiques, domestiques et ménagères ». Il vit avec Mélanie, une jeune fille psycho rigide qui mène sa vie, la vie de Yann et la vie de tous les habitants de l’immeuble à la baguette. Un jour, un petit rien, ou plutôt un gros meuble va changer l’existence de Yann.

Ce recueil de nouvelles est assez plaisant mais s’il y a quelques longueurs. Dans l’histoire de Mathilde, j’ai beaucoup aimé le début. Mathilde a beaucoup de dérision par rapport à elle-même, et ses pensées retranscrites donnent la pointe d’humour au récit…pourtant on finit par patiner. C’est dommage, j’ai failli ne pas arriver au bout de cette nouvelle qui pourtant ne comporte que 154 pages. Alors c’est vrai que Mathilde elle-même patine dans sa vie, mais ça se reporte trop sur le lecteur qui perd le fil de l’histoire. Il y a des « intermèdes » qui coupent le récit et on s’y perd un peu.

Dans l’histoire de Yann, on assiste presque à un huit clos chez les voisins. Ca pourrait être oppressant mais ça ne l’est pas du tout. Là encore de l’humour pour dédramatiser certaines situations. Le couple Isaac et Alice sont très beau. La description de leur histoire d’amour est magnifique. Mais là encore quelques longueurs, le récit manque de fluidité.  Il y a aussi des « intermèdes » qui coupent le récit et le rend trop long.

 

Affichage en gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

E-medi@s

Découvrez les ressources d'E-medi@s en tant qu'adhérent de la médiathèque.
Demandez-nous vos identifiants !