Horaires

Lun Fermé
Mar 14h-18h30
Mer 9h-12h30 14h-18h30
Jeu 9h-12h30
Ven 14h-18h30
Sam 9h-12h30

Site mairie

Retour vers le site de la mairie
de Bourg Saint Maurice - Les Arcs :

site_mairie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

ADKINS Mary - Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte

 Milady – 2019

Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte par Adkins

Par Nathalie

C’est l’histoire d’Iris, qui apprend, à l’aube de ses 30 ans qu’elle est atteinte d’un cancer plutôt vorace. La jeune femme se bat entourée de sa sœur, Jade, de sa mère, de son patron et ami, Smith et de son petit-ami, Richie. Et pour exorciser ses angoisses et aussi pour partager ses sentiments et appréhender sa maladie avec d’autres personnes qui vivent la même situation, elle se met à écrire sur un blog.

A sa mort, elle laisse la version manuscrite à son patron, Smith, lui demandant de le publier s’il pense que ça peut être intéressant. Mais en lui précisant « ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte ». Seulement pour publier ce manuscrit, il doit avoir l’autorisation de la famille. La sœur, Jade, est plus que réticente car elle refuse tout net d’entendre parler du blog et d'une publication. Une conversation par mail commencent alors entre Smith et Jade, qui va plus loin qu’un simple échange professionnel. 
Chacun autour d’Iris fait face à sa mort comme il le peut. Sa sœur, Jade, se lance à corps perdu dans l’étude du dossier médical d’Iris pour chercher une éventuelle erreur médicale, sa maman se tourne vers la foi, son patron, Smith, se tourne vers ses vieux démons : le jeu, etc. Chacun à sa manière essaie de survivre à ce "après ".
 
C’est un roman épistolaire basé principalement sur des échanges de mails, de sms. Les échanges entre les personnages sont entrecoupés des extraits du blog d’Iris, qui dégagent beaucoup d'émotions
Malgré le sujet, le roman est plutôt positif, ponctué d’humour. Et cette légèreté vient du personnage de Carl, l’assistant de Smith ou plutôt le boulet de Smith ! Carl arrive après le décès d’Iris, il ne porte donc pas le chagrin et le deuil des autres personnages. Un petit côté fraicheur dans le roman qui fait du bien, qui montre que la vie continue malgré tout. Et puis l’amour s’invite chez les personnages malgré le chagrin et le deuil. 
Ce roman est une comédie romantique très touchante. 

 

 

À consulter également


Affichage en gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

E-medi@s

Découvrez les ressources d'E-medi@s en tant qu'adhérent de la médiathèque.
Demandez-nous vos identifiants !