Horaires

Lun Fermé
Mar 14h-18h30
Mer 9h-12h30 14h-18h30
Jeu 9h-12h30
Ven 14h-18h30
Sam 9h-12h30

Site mairie

Retour vers le site de la mairie
de Bourg Saint Maurice - Les Arcs :

site_mairie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LEGARDINIER Gilles – Quelqu’un pour qui trembler

Editions Fleuve – Parution en 2015
Afficher l'image d'origine

On fait la connaissance de Thomas, médecin en Inde pour une mission humanitaire, parmi tant d’autres qu’il a effectué, homme de valeurs et au cœur gros comme ça. Tout bascule le jour où il apprend qu’il a une fille, en France. Curieux et anxieux de découvrir une nouvelle facette de sa vie, Thomas rentre en métropole pour tenter de se rapprocher de sa fille. Sur sa route, il rencontre Pauline, infirmière en maison de retraite et bourrée d’humour ; une joyeuse bande de p’tits vieux plus hilarants et loufoques les uns que les autres ; un jeune homme à la voix lyrique et vivant dans une usine désaffectée avec son chien…

Des personnages hauts en couleurs, des aventures rocambolesques ; à se demander qui sont les plus déments entre les jeunes et les vieux ?!

Un Gilles Legardinier au sommet de son art ! Comme il sait si bien faire, on oscille entre fou-rires et petites larmes, proverbes farfelus et phrases philosophiques… Un roman sur l’amitié, la famille, l’amour, la peur, un roman sur la vie.

À lire, à savourer, à dévorer sans contre-indication ! Du pur bonheur !

Quelques petites perles que vous trouverez tout au long du livre :

« On est vieux quand on fait plus attention à tes dents qu’à ton sourire. Pire encore, tu es vieux quand on s’occupe plus de ton trou de balle que de ta braguette ».

« - C'est une caisse pourrie. Les pneus sont en bout de course, je n'ai pas fait les trois dernières vidanges et je crois que la direction a du jeu.

- Pas de doute, vous savez faire l'article. Maintenant que vous m'avez aguiché avec ces arguments imparables, c'est clair, il me la faut. »

« - Vous verrez, au début, on est tenté de mettre des lunettes de soleil pour ne pas devenir daltonien, mais après on s'habitue. Et puis crèche ou maison de retraite, quelle différence? Les pensionnaires font la sieste et porte souvent des couches ! »

 


À consulter également


Affichage en gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

E-medi@s

Découvrez les ressources d'E-medi@s en tant qu'adhérent de la médiathèque.
Demandez-nous vos identifiants !